Les chenilles processionnaires sont un véritable fléau pour nos amis à quatre pattes. Faites très attention à votre chien lors de vos balades.

Il existe 2 espèces de chenilles processionnaires :

  • La chenille du Pin : l’espèce la plus répandue qui cause le plus de soucis à nos animaux de compagnie,
  • La chenille du Chêne, qui peut aussi se trouver sur des noyers.

Vous pourrez facilement savoir si le lieu de votre balade est envahi par ses bêtes en regardant dans les arbres. En effet, vous ne pourrez pas manquer leurs nids de soie qui sont facilement visibles. Elles préfèrent les conifères mais peuvent aussi être présentes dans des feuillus. En général, les zones de montagne sont encore protégées même si ces lépidoptères gagnent du terrain. Alors vérifiez toujours votre environnement lors de vos sorties.

En général, elles descendent de leurs nids à partir de février suivant les zones. Au sol, elles avancent les unes derrière les autres, d’où leur nom: chenilles processionnaires. Elles sont reliées entre elles par un fil de soie. Leurs poils sont très urticants, le poil est relié à une glande de venin qui peut engendrer de sérieux désagréments ou pire des lésions parfois plus importantes.

Donc si la zone est infestée, demi-tour, ne prenez pas le risque de vous exposer à ces bestioles. En plus sur les sols sablonneux, elles sont des fois difficilement visibles. Vous savez bien que toutou avec sa truffe est très curieux. Sachez qu’elles sont aussi très dangereuses pour les humains et que vous ne devez en aucun les toucher sans une protection adaptée.

Les poils étant très volatiles, ils peuvent provoquer des démangeaisons et suivant la sensibilité de chacun des œdèmes, des troubles oculaires… En cas d’ingestion, cela peut-être très dangereux.

Les symptômes les plus observés sont les suivants :

  • la langue se met à enfler, devient de couleur grise et/ou ulcérée, elle peut se nécroser,
  • gonflement des babines,
  • toux,
  • vomissements,
  • des troubles oculaires,
  • l’animal peut se mettre à baver,
  • le choc allergique ou anaphylactique, qui va affecter la respiration du chien

Urgence vétérinaire!

Vous pouvez essayer de rincer abondamment la bouche (dedans et en dehors) de votre chien avec de l’eau afin d’enlever un maximum de poils urticants.
Attention, NE FROTTEZ PAS les zones affectées, cela pourrait casser les poils et donc aggraver les symptômes.

Emmenez le plus vite possible votre animal de compagnie chez un vétérinaire qui lui donnera le traitement adapté suivant la gravité du cas : nettoyage, anti-inflammatoires, antibiotiques, pansements gastriques. Si le traitement n’est pas mis en place rapidement, il y a un risque de nécrose ce qui peut provoquer la perte d’une partie de la langue. Par la suite cela empêchera votre animal de boire et de s’alimenter correctement.

Prévention

En cas de présence de chenilles processionnaires dans un espace public, vous pouvez prévenir la mairie.

Si les nids se trouvent sur votre propriété, vous pouvez contacter des sociétés spécialisés qui feront le nécessaire avec du matériel approprié. Vous souhaitez le faire vous-même: isolez votre chien il ne doit rester à proximité! Protégez-vous en utilisant des gants, et des vêtements qui ne laisseront pas passer les poils urticants. Coupez le nid, faites attention à ce qu’il ne tombe pas. Ensuite vous devez le brûler (mettez le dans un vieux bidon en fer ou un ancien barbecue)

Enfin, il existe des pièges écologiques qui se placent autour des troncs et qui sont réutilisables chaque année.

Bonnes balades et surtout restez vigilants!

Laisser un commentaire